Que se passe-t-il avec les Knuckletracks?

Je viens de me procurer le dernier numéro d’un de mes magazines préférés, Brave Words And Bloody Knuckles. Je l’achète depuis maintenant dix ans et il ne me manque que quelques numéros. Pourquoi autant d’assiduité? La principale raison est que, d’ordinaire, chaque exemplaire vient avec une intéressante compilation sur disque compact, regroupant en moyenne une quinzaine de pièces de groupes métal très variés. Ces compilations – nommées Knuckletracks – m’ont permis, au fil des années, de découvrir beaucoup d’artistes que je n’aurais peut-être jamais connus autrement. Or, pour le 111e numéro, il n’y a pas de compilation. What gives? Contrainte financière? Repositionnement marketing? Peu importe, je trouve cette situation bien dommage.

Je ne sais pas si cette situation se répètera; j’espère que non. Néanmoins, je continuerai d’acheter ce magazine canadien, car il se caractérise par une remarquable qualité d’écriture. Les rédacteurs sont de vrais connaisseurs et ils ont tous leur style; par exemple, Martin Popoff écrit chacun de ses textes comme s’il racontait une histoire, avec un vocabulaire étendu et un style vif, léger, sans prétention. En plus, il est une véritable encyclopédie vivante du métal et du rock (southern et hard, surtout). Visitez son site, où vous pourrez acheter la vingtaine de livres qu’il a écrits sur le métal et hard rock.

Mais quand même, j’apprécierais si les décideurs ramenaient les compilations. À suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :