Archive pour novembre, 2008

Vinylophile: Afflicted – « Astray/Spirit Spectrum » 7″

Posted in Vinylophile on novembre 21, 2008 by johnnylebrun666

Faisant partie de la Relapse Singles Series (# 19), ce 7″ (vinyle noir) du groupe suédois de death métal technique Afflicted propose une expérience délicieuse, même s’il ne comporte que deux pièces, Astray et Spirit Spectrum, qu’on retrouve sur le remarquable album Prodigal Sun (1992). À l’époque où le son Stockholm ravageait la Suède (et le monde), Afflicted en repoussait les limites. Si le son de ses guitares ne laisse aucun doute quant à l’appartenance au style, le quintette crée toutefois des pièces plus vastes. L’ensemble reste agressif, comme en témoigne la présence de blast beats, mais il se révèle plus technique, plus dynamique que la musique de bien d’autres pourvoyeurs de ce death métal crasseux à souhait. Des deux morceaux, je préfère Astray, qui présente une structure plus complexe, plus mémorable, avec des ambiances et des riffs plus variés.

Toutefois, la production laisse à désirer par moments. Quand la batterie charge à fond de train et que la voix hurle par-dessus les instruments, la basse se perd quelque peu dans le mix. Il faut prêter une attention plus soutenue pour l’entendre. Mais bon, ce défaut ne devrait pas empêcher l’amateur de death métal suédois de trouver dans ce disque une musique fraîche, qui sonne encore mieux aujourd’hui qu’à l’époque. Cependant, le groupe a pris un virage power métal par la suite. Je n’ai pas entendu le résultat, et bien franchement, je n’en éprouve pas le besoin. Sur ce vinyle et Prodigal SunAfflicted prouve sa valeur avec éloquence. Avec des récents albums solides de Dismember, Unleashed et Grave, jamais le son Stockholm n’a été aussi pertinent. C’est pourquoi Afflicted constitue un groupe à découvrir ou à redécouvrir.

Citation: Geoff Evans, Asunder

Posted in Citation on novembre 19, 2008 by johnnylebrun666

– « This type of music [doom metal] isn’t entirely about misery and depression, but there is an underlying introspection to depressive states of mind, that I think can be useful to understand life more deeply. I think it’s unpleasant at times, but usually results in some kind of wisdom. »

– Geoff Evans, Asunder, Brave Words And Bloody Knuckles, issue 100, December 2006, p. 17

Noms ridicules: musiciens – 18 novembre 2008

Posted in Noms ridicules on novembre 18, 2008 by johnnylebrun666

Pour cette chronique, j’ai choisi des noms de musiciens black métal, car ils sont extraordinairement créatifs quand vient le temps de choisir un nom de scène. Mention honorable au groupe canadien Blasphemy, dont les cinq membres incarnent l’ABC des noms de musiciens black métal:

– 3 Black Hearts Of Damnation And Impurity (batteur – Blasphemy) (Pourquoi 3?);

– Deathlord Of Abomination And War Apocalypse (guitariste – Blasphemy) (Son nom est si long qu’on pourrait croire qu’il s’agit en fait de deux musiciens);

– Bestial Saviour Of The Undead Legions (bassiste – Blasphemy) (Cette figure est une circonlocution: l’art de dire en trop de mots ce qu’on pourrait exprimer avec seulement quelques-uns);

Lire la suite

Noms ridicules: pièces – 17 novembre 2008

Posted in Noms ridicules on novembre 17, 2008 by johnnylebrun666

Toutes les titres de pièces de cette chronique proviennent d’Anal Cunt, un des groupes les plus controversés de l’histoire de la musique. Il a érigé le mauvais goût en un art pas subtil du tout, il a déféqué sur la rectitude politique et a soulevé des tornades de protestations. Je n’endosse pas ses propos, mais je dois reconnaître qu’il est dur à battre, quand vient le temps de trouver les paroles les plus extrêmes. En outre, il montre un certain sens de l’autodérision. J’ai exceptionnellement choisi quinze titres, parce que le choix était si grand. J’en ai inclus différents types, pour montrer le spectre des thèmes couverts par le groupe. Je ne les ai pas commentés, car ils parlent d’eux-mêmes:

Song Titles Are Fucking Stupid (Everyone Should Be Killed; 1994);

I’m Not Allowed to Like A.C. Anymore Since They Signed to Earache (Everyone Should Be Killed; 1994);

Theme from Three’s Company (40 More Reasons To Hate Us; 1996);

Lire la suite

Noms ridicules: albums – 16 novembre 2008

Posted in Noms ridicules on novembre 16, 2008 by johnnylebrun666

Le thème de cette chronique est le mot metal. Un mot qui revient dans des centaines de titres d’albums. J’en ai retenus dix, pour votre plus grand plaisir:

Fucking In The Name Of Death Metal (2007) – split Abantesma/Demonized Legion (est-ce que les musiciens écoutent du Suffocation lors de leurs ébats? Très romantique, en tout cas);

Yeah! Yeah! Die! Die! A Death Metal Symphony In Deep C (1996) – Waltari (eh, avec un peu de chance, ce disque pourrait se retrouver dans les sections « musique classique » des disquaires);

A Lesson In How Not to Play Thrash Metal (2005, simple) – Maxwell Murderers (je ne suis pas sûr de vouloir entendre cette leçon);

Lire la suite

Noms ridicules: groupes – 15 novembre 2008

Posted in Noms ridicules on novembre 15, 2008 by johnnylebrun666

De retour avec une cuvée de noms ridicules. Cette fois, j’ai décidé de les réunir par thèmes. J’ai donc constitué un premier bloc de groupes dont le nom comporte le mot blood. Un mot très métal, comme vous le constaterez.

AAAAARGH! Bloody 2-Handed Chainaxe Blow (Eh, ça ferait presque un bon nom pour un film d’horreur);

Bestial Blood Bambino (un nouveau type de pizza à la sauce tomate, tomates et poivrons rouges?);

Blood Weiser (Une nouvelle bière aux framboises, sans doute);

Lire la suite

Classique oublié: Kyuss – « Welcome To Sky Valley »

Posted in Classique oublié on novembre 14, 2008 by johnnylebrun666

À l’intérieur de la pochette de Welcome To Sky Valley (1994), la quatrième création de Kyuss, les fils du désert ont écrit Listen Without Distraction. D’aucuns diraient : Listen With A Fat Spliff. Cet album doit être extraordinaire en format vinyle, durant une soirée entre ami-es qui partagent soit des joints gros comme une lampe de poche (pour ceux et celles qui aiment ça), soit des litres de blonde bien fraîche. Kyuss est ce que Black Sabbath aurait été s’il avait commencé en 1988 au lieu de 1968.

Lire la suite