PETA, Joe Perry et une occasion ratée

Joe Perry, le guitariste d’Aerosmith, a récemment parlé de sa passion pour la chasse dans une entrevue accordée au magazine Outdoor Life. Ses déclarations ont outré les membres de l’organisation PETA (People for the Ethical Treatment of Animals); Lisa Lange, la vice-présidente de l’organisme, a répliqué à Perry en ces termes:

« People who take out their aggressions and frustrations on helpless animals are usually compensating for other shortcomings in their life.

We don’t know how Joe measures up, but it’s interesting that he seems to feel so satisfied when he’s handling long phallic-looking weapons. »

J’ai rarement lu une réplique aussi stupide et insignifiante. Au lieu d’expliquer en quoi la chasse est immorale, Lange se contente de ridiculiser la longueur du pénis de Perry. Pathétique. On peut être en désaccord avec la chasse, certes; mais quand vient le temps d’exprimer son opinion, si on veut le faire de façon crédible, mieux vaut utiliser des arguments solides. Cette réponse de Lange constitue un chef-d’oeuvre de médiocrité intellectuelle. Quelle honte. Ce genre de commentaire minable n’aidera en rien la cause de l’organisation, bien au contraire: il ne contribuera qu’à la discréditer encore plus aux yeux de ses détracteurs. Elle a raté une excellente occasion de vendre sa philosophie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :