Je m’appelle Metallica Lebrun (bis)

J’avais déjà abordé ce sujet le 13 août 2008 (« Je m’appelle Metallica Lebrun »), mais il est juste trop drôle. Ou triste, selon le point de vue. Alors que dans ce précédent texte j’avais parlé de la loi suédoise, je vais maintenant traiter d’un article sur la loi australienne en la matière. En Australie, on peut appeler son enfant Metallica, Fully Hektik Sik or God Bless, mais pas Ned Kelly, du nom d’un célèbre hors-la-loi australien. Plusieurs règles balisent le choix d’un nom, mais apparemment, les parents désireux de trouver le nom le plus original pour leur enfant parviennent à atteindre, voire même repousser, les limites de ces balises. Je ne comprends toujours pas les raisons pour lesquelles certains parents veulent absolument donner à leur enfant le nom le plus étrange qu’ils puissent imaginer. À mes yeux, ce geste est d’une telle irresponsabilité et d’une telle cruauté…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :