Démolicieux: Foreshadow – « The Green God »

Deuxième démo de Foreshadow, The Green God (1992) offre quatre pièces de thrash métal mélodique (Poetic Justice, I.M.R.U., The Green God et Land of my Dreams), avec un soupçon d’étrangeté. Metallica avec une touche de Voivod, tant dans les riffs que dans les structures que dans les mélodies: le début et la fin de The Green God et la fin de Land of my Dreams le démontrent bien. Ma préférée est The Green God, car elle représente le mieux ce mélange d’influences. Les pièces durent entre 4 minutes 6 secondes (I.M.R.U.) et 6 minutes et 23 secondes (The Green God), pour un total de 20 minutes 34 secondes.

Sans tomber dans une orgie technique à la Watchtower, les structures présentent un certain degré de complexité. Elles dénotent le désir des musiciens d’explorer, de créer leur propre son. Un sens évident de la composition permet au quatuor d’esquiver le piège du « collage de riffs dans l’espoir que ça donne une toune ». Chaque pièce évite la linéarité: les riffs reviennent à divers moments de façon inattendue et de nombreux changements ponctuent le rythme, le tout avec fluidité et talent. La musique, solide en elle-même, bénéficie d’une production fort respectable pour une démo en cassette. La basse aurait toutefois pu être un peu plus audible, mais ce léger défaut ne devrait pas trop nuire au plaisir d’écouter The Green God.

En outre, le dessin de la pochette (verte, bien sûr) évoque ceux qui ornent les disques de Voivod. On lit également dans les notes intérieures de la pochette que « Foreshadow is a fictcious thrash band, any resemblance to any group living or dead is purely coincidental!!!! ». Est-ce une tentative de désamorcer de potentielles critiques sur le poids des influences dans la musique du groupe? Peut-être. Quoi qu’il en soit, Voivod restera toujours une excellente influence, à mon avis, alors il n’y a pas de honte à la revendiquer. Foreshadow précise aussi que « to avoid any misinterpretations the cover depicts a ban on religious hypocrisy, anti-racism, and is a general call for the betterment of humanity!!!! » Fichtre! Un groupe métal qui prône un message teinté d’optimisme! J’aime ça.

Avant The Green God, Foreshadow avait lancé une première démo (Here Down To Earth; 1991). Puis, par la suite, il en a produit une autre (Revolt; 1994), avant de livrer un album (Do We Disturb?; 1996). Je n’ai pas entendu ces deux dernières parutions, mais j’imagine qu’elles poussent plus loin la vision déployée sur The Green God. Considérant la qualité de cette démo, je trouve dommage que le groupe n’ait jamais été signé par une compagnie de disques. Cette situation s’explique sans doute par le fait que la période entre 1993 et 1997 fut difficile pour tous les styles métal, particulièrement pour les genres issus des années 1980, comme le thrash métal ou le NWOBHM.

Enfin, le guitariste et chanteur hetfieldien Patrick Loisel, maintenant dans Augury, faisait partie de Foreshadow. Cette démo constitue donc un document intéressant dans l’histoire du métal québécois, car il montre les débuts d’un musicien dont les efforts commencent aujourd’hui à dépasser largement les frontières de la province.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :