Scorpions: la fin

Les légendaires hard rockers allemands Scorpions viennent d’annoncer qu’ils se sépareront après la parution de leur prochain album, Sting in the Tail, et la tournée qui suivra. Les musiciens considèrent avoir créé un de leurs meilleurs disques et ils veulent ainsi terminer leur carrière de façon glorieuse. Sting in the Tail paraîtra le 19 mars en Europe.

C’est une grosse nouvelle. Après tout, le quintuor existe depuis 45 ans et il a vendu plus de 75 millions d’albums.

J’aime vraiment la période fin 1970-début 1980 des Scorpions. Des disques comme Lovedrive (1979) et Blackout (1982), et même l’album double en concert World Wide Live (1985), proposent un hard rock efficace et maîtrisé, rehaussé de refrains irrésistibles et de solos incendiaires. Essayez de ne pas fredonner les refrains de pièces comme Lovedrive et No One Like You après les avoir entendus, juste pour voir…

Je respecte la décision du groupe, car elle fait preuve d’intégrité. Il est facile pour des musiciens de passer leur carrière à surfer sur des exploits passés et empocher l’argent des amateurs nostalgiques, comme le font les gars de Kiss. Est-ce que les Scorpions reviendront? J’en serais étonné. Le guitariste Matthias Jabs, le plus jeune membre du groupe, a 54 ans, alors que d’autres, comme  le chanteur Klaus Meine et le guitariste Rudolf Schenker, ont plus de 60. Or le temps finit toujours par rattraper les musiciens. Le choix de partir en pleine gloire devient alors une preuve de sagesse.

Sur ce, je vais écouter Lovedrive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :