Seth Putnam et l’ironie de l’ironie

Saviez-vous que Seth Putnam, le leader du groupe controversé Anal Cunt, a passé un mois dans le coma en 2004, en plus de subir de sérieux dommages neurologiques, après une surdose de drogues? L’ironie de cet incident est que Putnam a écrit des pièces comme Jack Kevorkian Is Cool et You’re in a Coma (I Like It When You Die; 1997) et Brain Dead (Top 40 Hits; 1995). Il s’est par la suite rétabli et il a signifié son intention de continuer à jouer ces pièces. Sa réaction: « Putnam’s reaction to the irony of being in a coma was published in the Boston Phoenix, « Actually, it turned out it was just as gay as the song I wrote nine years ago — being in a coma was just as fuckin’ stupid as I wrote it was. » » Karma? Justice poétique? Qui sait. Chose certaine, cet épisode constitue un autre chapitre invraisemblable de la vie de Putnam.

Publicités

Une Réponse to “Seth Putnam et l’ironie de l’ironie”

  1. makes me want to drink alchoholic beverages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :