« Brahmavidya: Primordial I », de Rudra

Hier, j’ai réécouté Brahmavidya: Primordial I (2005; 2008 ), le quatrième album de Rudra, et j’ai été impressionné. Je ne l’avais pas écouté depuis longtemps et avec du recul, j’ai pu en apprécier toute l’inventivité. Le groupe de Singapour affirme jouer du « Vedic Metal », qui consiste en un mélange de death/black/thrash métal, de musiques traditionnelles indiennes et de philosophie Advaïta Védanta. Sur papier, une telle démarche comporte de nombreux risques, comme celui de créer un son confus, déséquilibré et trop hétéroclite. Mais Rudra parvient à combiner tous ces éléments en un résultat fluide, bien dosé et très original. Je n’ai pas encore eu la chance d’entendre le dernier disque du quatuor, Brahmavidya: Transcendental I (2009), mais d’après ce que j’ai lu sur lui, il égale son prédécesseur Brahmavidya: Primordial I en matière de qualité. Je vois beaucoup de potentiel pour Rudra, car il a développé un style innovateur et rafraîchissant. Un groupe à surveiller, qui devrait marquer au fer rouge l’histoire du métal. Je vous laisse avec la pièce Twilight of Duality (Brahmavidya: Primordial I):

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :