Une entrevue avec Hammers of Misfortune

Je viens de lire cette amusante entrevue avec John Cobbett, le guitariste et cerveau de Hammers of Misfortune, un génial groupe de San Francisco. Les questions sont parfois quelconques, mais Cobbett donne des réponses délirantes, comme «I already have a new line-up. It’s Phil Collins on drums, Whitney Houston on female vocals, Bono on male vocals and Lemmy on bass. Actually, I do have a new line-up, but no announcements on that yet. », « Carlos Santana owns a taco place down the street from my house. » et « You mean what will my epitaph say? Like on my grave, as opposed to the punk label? « Large Coffee Please » or maybe « PLATITUDE ». ». L’entretien a été réalisé alors que le groupe venait de lancer son troisième – et fantastique – album The Locust Years (2006). Malgré son nom plutôt nul à chier, Hammers of Misfortune possède un son unique, qui mélange des influences progressives, folk, power et heavy métal, le tout relevé d’une sauce épique. Il constitue l’un des meilleurs groupes métal nord-américains des années 2000. À découvrir, si vous ne l’avez pas déjà fait…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :