Archive for the Démolicieux Category

Démolicieux: Of His Own Hand – « Is Something Missing »

Posted in Démolicieux on août 4, 2011 by johnnylebrun666

Sale. Putride. Fétide. Des gargantuesques riffs à la Black Sabbath. Une voix bilieuse, haineuse. Du feedback à décaper les tympans. De la mélasse sonore. Une production lo-fi encroûtée. Une pochette minimaliste. Un bonhomme allumette qui se pointe un revolver sur la tête. Pas de titres de pièces. Pas d’infos sur les membres du groupe. Une démo parue en 1996. Du sludge à son meilleur.

Démolicieux: Tenebrae – « Serenades Of The Damned »

Posted in Démolicieux on avril 16, 2011 by johnnylebrun666

Du black métal québécois datant de 1994? Que oui! Tenebrae lançait alors sa démo en cassette audio Serenades Of The Damned, qui compte sept pièces. Le côté A débute avec un déferlement de blast beats, de guitares agressives et de voix stridentes. On comprend que les musiciens veulent ainsi montrer leurs couleurs dès le départ: annihilation sonore au nom de Satan. La stratégie est louable, mais lorsque ce déferlement ne commence à s’estomper qu’à la troisième pièce, on se retrouve avec une impression de similitude qui nuit à l’affirmation de la personnalité du groupe. Les trois premières pièces ressemblent plutôt à un seul long morceau, tant les différentes sections sont indistinctes. Dommage. Le côté B s’en tire beaucoup mieux, avec trois compositions plus réussies, plus nuancées, dont Mourning In The Woods, la meilleure de la démo.

Lire la suite

Démolicieux: Foreshadow – « The Green God »

Posted in Démolicieux on novembre 29, 2009 by johnnylebrun666

Deuxième démo de Foreshadow, The Green God (1992) offre quatre pièces de thrash métal mélodique (Poetic Justice, I.M.R.U., The Green God et Land of my Dreams), avec un soupçon d’étrangeté. Metallica avec une touche de Voivod, tant dans les riffs que dans les structures que dans les mélodies: le début et la fin de The Green God et la fin de Land of my Dreams le démontrent bien. Ma préférée est The Green God, car elle représente le mieux ce mélange d’influences. Les pièces durent entre 4 minutes 6 secondes (I.M.R.U.) et 6 minutes et 23 secondes (The Green God), pour un total de 20 minutes 34 secondes.

Lire la suite

Démolicieux: Demortur – « Oblation »

Posted in Démolicieux on janvier 3, 2009 by johnnylebrun666

Oblation (1992) de Demortur offre en près de vingt-six minutes six pièces de solide death métal, au son plus floridien que new-yorkais. En fait, elles auraient été à leur place  sur un album d’Obituary. Cette cassette comporte tous les éléments que doit contenir un bonne démo: un nombre suffisant de pièces; des compositions variées, bien construites, efficaces; des musiciens possédant une maîtrise adéquate de leurs instruments; une production rude mais claire; une pochette épurée, mais qui permet d’entrevoir le sérieux des artistes.   Lire la suite

Démolicieux: Neurodelirium – « Delirogenic Morbidity »

Posted in Démolicieux on août 21, 2008 by johnnylebrun666

Originaire de Québec, Neurodelirium a lancé sa seule démo, Delirogenic Morbidity, en 1992. Je l’avais achetée à sa sortie, après avoir mis la main sur un flyer qui en moussait la promotion. Une autre époque.

La première chose qui frappe en écoutant cette cassette est que les quatre pièces auraient pu se trouver sur un démo perdu d’Atheist, dans sa classique période Piece Of Time (1989). Par contre, les trois premières (About Massacre; Era Of Decadence; Overcast Presence) s’avèrent interchangeables. Des riffs collés les uns aux autres, sans fil conducteur. Dommage. Elles contiennent néanmoins plusieurs bonnes idées, jouées par des musiciens de toute évidence habiles, mais qui n’ont pas encore exploité leur plein talent. Toutefois, la dernière, Utmost Refinement, parvient à réunir avec succès les éléments d’une bonne pièce de death métal technique: des riffs complexes, des arrangements élaborés, des démonstrations de talent musical, une certaine mélodie dans la brutalité qui crée une mémorabilité.

Lire la suite

Démolicieux: Revelation – « Frozen Masque »

Posted in Démolicieux on juin 20, 2008 by johnnylebrun666

Originaire de Baltimore, Revelation appartient à la légendaire scène doom métal de la région du Maryland/DC, avec Pentagram, Iron Man, Internal Void, Unorthodox, Wretched, The Obsessed, Spirit Caravan, The Hidden Hand, etc. Après trois albums, le power trio a lancé Frozen Masque, une démo de 21 minutes enregistrée à la fin de décembre 1996 et parue en 1997. Chercher une compagnie de disques avec une démo, après trois albums… la vie est difficile pour les groupes doom.

Lire la suite

Démolicieux: Necrotic Mutation – « Advanced Tape 92′ »

Posted in Démolicieux on mai 8, 2008 by johnnylebrun666

Oh yeah… j’ai dû creuser loin pour le retrouver, celui-là. Advanced Tape 92‘ de Necrotic Mutation, un des groupes incontournables de la scène métal rimouskoise, est l’une des premiers démos que j’ai achetés. Il aura donc toujours une valeur nostalgique à mes yeux. Mais je dois avouer qu’avec quelques années de recul, je trouve que la musique qui s’y trouve manque d’originalité. Il faut dire qu’en 1992, le death métal arrivait à son apogée. Environ un an plus tard, le style atteignait son point de saturation et s’effondrait, notamment à cause de groupes médiocres comme Accidental Suicide. N’est pas Atheist, Death, Cynic ou Pestilence qui veut.

Advanced Tape 92′ offre quatre courtes pièces (Feeding On Human Flesh, Abdication, Mutilation, Infected) pour 14 minutes de death métal de tempo moyen, avec quelques blast beats insérés ça et là. La voix gutturale de Daniel Jalbert renforce l’élément death dans ce métal plutôt thrashy et groovy. En outre, les paroles cannibalcorpsiennes abordent les thèmes gore si caractéristiques d’une certaine esthétique du style. Pour amateurs de death métal simple et sloppy, mais efficace et accrocheur.

Cette démo représente ce qui me plaisait beaucoup du death métal, à cette époque: un genre imprégné par l’exubérance de ses musiciens, par leur désir de l’extrême. Feeding On Human Flesh porte fièrement cet enthousiasme. Tellement que j’avais acheté le t-shirt inspiré par cette pièce. Taille small. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, il me fait encore.